14 mars 2011. Largage de tracts sur Ajdabiya

26032011

tractbenghazi.jpgLe 15 mars 2011, alors que l’intervention militaire en Libye n’était pas encore à l’ordre du jour, Benghazi était sous la menace d’une offensive des forces pro-Kadhafi qui progressaient vers l’Est. Dans cette offensive, l’Est de la Libye était sur le point de tomber, tout comme Benghazi.

Le lundi 14 mars, après un pilonnage par les pro-Kadhafi, des avions avaient largué des tracts sur Ajdabiya : « Nous arrivons pour vous libérer des terroristes », annonçaient-ils, tout en prévenant que la ville ferait l’objet d’une fouille maison par maison pour en extirper les « rats ». (source Le Parisien, photo © Roberto Schmidt).




Tracts aériens sur Rafah (2)

11012009

tractgaza.jpgLes largages de tracts se poursuivent sur la bande de Gaza. Selon lemonde.fr daté du 11 janvier 2009, « l’aviation israélienne avait largué des milliers de tracts [le samedi 10 janvier] sur Gaza avertissant la population d’une prochaine « intensification des opérations contre les tunnels, les dépôts d’armes et les terroristes dans toute la bande de Gaza ». Telle est la teneur du message envoyé aux Gazaouis par le biais de tracts largués par avions et de SMS envoyés sur de nombreux portables.

Illustration : Des tracts largués par l’aviation israélienne tombent en pluie sur le nord de la bande de Gaza. Avant ses bombardements, l’armée de l’air israélienne largue au-dessus du territoire côtier des milliers de tracts invitant les habitants des zones visées à fuir leurs maisons pour éviter les « dégâts collatéraux » © Reuters / Baz Ratner




Tracts aériens sur Rafah et la bande de Gaza

10012009

leafletgaza.jpgL’utilisation répétée de tracts jetés par avion ou hélicoptère a été confirmé par les médias lors de l’attaque terrestre d’Israël sur la bande de Gaza. Comme en 2006 dans l’attaque du Liban Sud, la guerre psychologique a été pratiquée par les forces armées d’Israël. Dans la nuit et la matinée du 3 janvier 2009, l’aviation israélienne a largué sur la bande de Gaza des milliers de tracts exhortant la population palestinienne à lui communiquer les emplacements des combattants du Hamas, ont indiqué vendredi des témoins. « Les lanceurs de roquettes et les éléments terroristes constituent un danger pour vous et pour vos familles », affirme l’armée dans les tracts en arabe. Elle y fournit un numéro de téléphone et une adresse de courrier électronique destinés à recevoir toute information « sur les activités des éléments terroristes ». « Pour votre sécurité, nous vous prions de faire preuve de discrétion totale lorsque vous nous contactez », ajoute l’armée dans ses tracts.
Le 7 janvier, L’armée israélienne a de nouveau largué dans la soirée des tracts sur Rafah sommant les habitants des zones frontalières de l’Egypte de quitter les lieux en raison de proches bombardements contre des tunnels de contrebande, ont indiqué des témoins. L’armée israélienne « demande à ceux qui habitent (dans les quartiers frontaliers de l’Egypte) de quitter leur maison », indique le tract dont des milliers d’exemplaires ont été largués le long de la frontière égyptienne. Le tract prévient que l’armée « bombardera la zone en raison de son utilisation par les terroristes pour (creuser) des tunnels et stocker » des armes.

L’armée israélienne a confirmé avoir largué des tracts dans la zone « pour éviter des pertes civiles ». Une porte-parole a précisé que les habitants devaient quitter les lieux « du moment où ont été largués les tracts jusqu’à demain matin (jeudi) 08h00 (06h00 GMT) ». Les témoins avaient précédemment indiqué que les tracts précisaient « jusqu’à 20h00 (18h00 GMT) ».

Informations de 20minutes.fr, le Figaro.fr et Romandie.com
Illustrations : des habitants de la bande de Gaza lisant les tracts © Associated Press / Eyad Baba







All you need is Love |
Offres d'emploi GTE |
bienvnue |
Unblog.fr | Créer un blog | Annuaire | Signaler un abus | la vente à domicile et la p...
| BUSINESS et opportunité Tra...
| L'actu du côté des jeunes M...