1945. Votre France, journal édité par du GPRF

27072008

1945fravotref1.jpgLe journal Votre France est le tract le plus connu du GPRF. Ce premier numéro sera ensuite vendu à Paris au profit du Comité National de l’Absent. Treize numéros verront le jour entre le 7 mars et le 1er juin 1945.

Illustration : Votre France n°1 – 7 mars 1945. Journal français (quatre pages, 269 x 210) rédigé par le personnel du Service d’Information du Ministère des Prisonniers et Déportés du Gouvernement Provisoire de la République Française et dispersé au-dessus des prisonniers Français sur le chemin du retour. Le premier largage a eu lieu Dans la nuit du 18 au 19 mars ; le dernier largage a eu lieu dans la nuit du 20 au 21 mars 1945. Cet exemplaire a été ramassé au centre de rapatriement de Longuyon (Meurthe-et-Moselle) par Louis Escarpit, prisonnier de guerre au stalag XIIA et revenant en France © collection Laurent Albaret, DR.




1945. Un tract du GPRF

26072008

1944lf1.jpgÀ la Libération de la France, le GPRF imprime – dans une certaine confusion – des tracts qui seront pour la plupart dispersés au-dessus de la région parisienne par l’aviation alliée. Outre le journal Votre France, des tracts au sujet du retour des prisonniers seront imprimés.

 

Illustration : Le millionième rapatrié français arrive aujourd’hui au Bourget. Tract français n° LF 1 (indicatif en bas au verso, un feuillet recto-verso, 210 x 130) imprimé par Waterlow & Sons (Londres) autour du 5 juin 1945 à la demande expresse du GPRF. Il aurait été dispersé au-dessus de Paris et de la région parisienne le 9 juin 1945, mais aussi distribué à la main © collection Laurent Albaret, DR.

Le millionième rapatrié français serait Albert Rohmer (1913-2006), pédiatre alsacien et résistant français déporté au camp de concentration de Neuengamme (près de Francfort sur l’Elbe). Lors de son rapatriement en 1945, il est choisi par la presse française pour incarner le millionième français rapatrié ancien prisonnier de guerre. L’indicatif « LF » pourrait signifier « Liberated France ».




1939. Premier tract français

6072008

19391erfra.jpgDurant l’année 1939, dans un contexte international tendu, la propagande entre démocraties occidentales et dictatures continentales s’est amplifiée. Le 3 septembre 1939, les divisions allemandes envahissent la Pologne. En vertu d’un accord avec les Polonais depuis 1921, la France et le Royaume-Uni déclarent la guerre à l’Allemagne, mais restent l’arme au pied ; c’est le temps de ce que les historiens ont appelé la « drôle de guerre« .

Le 17 août 1939, le Comité franco-britannique de la propagande se réunit néanmoins aux Invalides à Paris afin d’étudier la diffusion de tracts par ballon ou avion. La 6e section (renseignement) au 2e Bureau de l’état-major de l’armée est chargée de l’organisation de cette propagande aérienne par des largages de tracts en Allemagne, mais aussi à destination des armées allemandes prêtes à entrer en France. Ci-contre ce qui semble être le premier tract français.
Ce tract est un appel aux soldats allemands, revenant sur la déclaration de guerre du 3 septembre, sur l’aspect néfaste du pouvoir en Allemagne depuis 1938 qui a provoqué des annexions et sur la nécessité pour le soldat français de défendre sa patrie attaquée.

Illustration : premier tract français sans indicatif en allemand (un feuillet recto, 190 x 90) dispersé par avion dans la première quinzaine du mois de septembre 1939 au-dessus des armées allemandes stationnées sur la frontière. Deutsche soldaten ! Wieder stehen wir uns wie 1914 mit der Waffe in der Hand gege-nüber… [Soldats allemands ! À nouveau nous nous trouvons l’un en face de l’autre l’arme dans la main comme en 1914…]. © Collection Laurent Albaret, DR.







All you need is Love |
Offres d'emploi GTE |
bienvnue |
Unblog.fr | Créer un blog | Annuaire | Signaler un abus | la vente à domicile et la p...
| BUSINESS et opportunité Tra...
| L'actu du côté des jeunes M...