• Accueil
  • > Archives pour novembre 2008

Courriers de l’air en vente sur offres

23112008

cda11071918n61.jpgSous la dénomination de « tracts aériens », le négociant en histoire postale Bertrand Sinais propose désormais des courriers de l’air des deux guerres mondiales dans sa vente sur offres clôturée le 14 novembre 2008. À l’unité et par lot, les tracts ont atteint des prix raisonnables ou n’ont pas trouvé preneur en raison du peu d’amateurs du sujet dans le monde de la philatélie et de l’histoire postale. On retiendra les lots suivants (les remarques entre crochets sont les miennes) :

Lot 8474 : 13 numéros du Courrier de l’air des mois de mai à octobre 1918, prix de départ 200 euros, vendu à 352 euros.

Lot 8481 : trois tracts aérien, ZF 9 [et non 2F9 comme noté dans le catalogue], Courrier de l’air du 2 décembre 1943 et tract du 4 juillet 1940, prix de départ 50 euros, vendu au prix de départ.

Lot 8482 : 2 tracts aériens dont « L’Amérique a pris position » du 5 mars 1940 [très peu courant], prix de départ 40 euros, vendu au prix de départ.

Lot 8483 : 3 tracts aériens anglais : Courriers de l’air n°19 et n°21 (1941) et n°2 (1942), prix de départ 70 euros, vendus au prix de départ.

Contrairement à Ebay où la spéculation bat son plein sur ce genre de documents entre les collectionneurs de militaria, les ventes spécialisées – ici d’histoire postale – restent encore abordables pour les passionnés. À noter sur Ebay l’apparition de tracts aériens Le courrier de l’air des années 1942 et 1943 qui ne sont que… des reproductions très fidèles des années 50, mais imprimées sur papier glacé !

Illustration : Le courrier de l’air, n°61 juillet 1918 © psywar.org, DR.




Courriers de l’air dans les archives

2112008

shd.jpgPeu de bibliothèques ou de dépôts d’archives semblent avoir des collections conséquentes des tracts dispersés par avion, quelque soit le titre ou le contenu du/des documents. On retiendra cependant quelques endroits où une collection mérite d’être mentionnée :

  • L’Institut d’histoire du temps présent (IHTP) qui classe ses tracts aériens dans la presse clandestine et qui aligne une collection des journaux « Le courrier de l’air », « Le courrier de l’air illustré » et « Revue de la presse libre »,
  • Le Musée de La Poste, qui conserve une sélection de tracts britanniques, dont certains avec un rapport de gendarmerie joint,
  • Le Service Historique de la Défense à Vincennes,
  • La Bibliothèque nationale de France (site Richelieu).

Ce dernier site semble avoir la collection la plus importante, qui touche non seulement la Seconde Guerre mondiale, mais aussi la Première Guerre mondiale.

Photo : site du SHD à Vincennes © DR.




Equipage du Night Leaflet Squadron – Angleterre, 1944

1112008

Peu de clichés ont été conservés des équipages du Night Leaflet Squadron (NLS) chargé de la dispersion des tracts sur l’Europe. Basé à Cheddington en Angleterre à la base (station) 113, l’unité a subi des pertes conséquentes, mais semble-t-il moins lourdes que les autres squadrons, en raison de ses sorties essentiellement nocturnes. Cette photographie – anonyme – montre l’équipage d’un des appareils du NLS, équipage du capitaine Eugene Moult.

st113cheddington.jpg

Debout de gauche à droite : Lieutenant E. Larson (navigateur), lieutenant W. Paul (co-pilote), sergent-chef H. Sandsmark (radio), capitaine E. Mould (pilote), lieutenant M. Binn (bombardier).
Accroupis de gauche à droite : sergents K. Bailey,  D. Charter et W. Hill (mitrailleurs), sergent technicien T. Thompson (mécanicien mitrailleur), sergent H. Glaser (mitrailleur).

 







All you need is Love |
Offres d'emploi GTE |
bienvnue |
Unblog.fr | Créer un blog | Annuaire | Signaler un abus | la vente à domicile et la p...
| BUSINESS et opportunité Tra...
| L'actu du côté des jeunes M...